Saint Alban à Saint Alban du Rhône

 

 

retour page accueil

Cliquez pour situer l’église

Origine et historique

L’histoire de Saint-Alban remonte au XIIIème siècle. C’était alors un monastère ou prieuré, dépendant de l’abbaye de Saint-Pierre de Vienne. Il appartint en propre à l’abbé au XVIème siècle. Saint-Alban était alors paroisse. Jusqu’au XIXème siècle, Saint-Clair sera une annexe désservie par des vicaires. Les curés signaient les actes : « N. curé de Saint-Alban et de Saint-Clair »… Vers 1733 les vicaires se fixent à Saint-Clair et, après la révolution, en 1802, le titre paroissial est transporté à Saint-Clair. Après 1855 les vicaires curés de Saint-Clair désservent Saint-Alban jusqu’en 1863 où Saint-Alban est érigée canoniquement en paroisse, définitivement détachée de Saint-Clair.

L’église de Saint-Alban représente une partie des vestiges du prieuré. Ce prieuré était en fait une « maison forte », solidement bâtie de murs épais et bien défendue, notamment par une belle tour carrée et crénelée, abritant une chapelle qui servait d’église à la paroisse. La tour a été utilisée comme clocher de l’église actuelle, bâtie en 1853 sur l’emplacement d’un cimetière.
Il reste de l’ancienne chapelle un bas-relief en marbre blanc de style roman du XIIème siècle, actuellement placé au dessus de la porte de l’église, et représentant l’adoration des Mages.

Ce bas-relief est classé au patrimoine.

Description : A gauche sont les trois rois guidés par l’étoile. Au milieu la Vierge, assise, tient sur ses genoux l’enfant Jésus, dont la main droite est levée dans l’action de bénir. A droite Saint Joseph, en prière, est assis près d’une chapelle en pinacle, faisant parallèle à une chapelle semblable qui occupe le coin opposé. La Vierge, l’Enfant Divin et Saint Joseph ont la tête entourée d’un nimbe, celui de Jésus est le seul cruciféré. On lit de gauche à droite, sur un cordon en relief qui borde le tableau à sa partie supérieure, les noms qui suivent : MELCHOR (Melchior), PANTASAR (Balthasar) BAPTIS/MA en deux lignes, CAPAR (Gaspard) STEL-LAM, SCA/MARIA en deux lignes, IOSEP, BEL/LEE/MCI/VIT/AS en cinq lignes (Bethleem civitas).

retour page accueil