Paroisse St Pierre en Pays Roussillonnais diocèse de GRENOBLE VIENNE (38)

Lettre de Mgr de Kerimel aux fidèles du diocèse à propos du rapport de la CIASE

Télécharger le fichier

Frères et sœurs,

Je veux, par ces quelques lignes, vous rejoindre en cette période éprouvante, et vous dire ma proximité. La remise du rapport Sauvé a fait découvrir brutalement l’ampleur des abus sexuels sur mineurs dans l’Église catholique depuis 1950. Jamais nous n’aurions imaginé un nombre aussi élevé de victimes, une telle somme de souffrance chez des enfants détruits ou blessés à vie. Un tel choc nous éprouve, même lorsque l’on s’y est préparé et que l’on est confronté à ces problèmes depuis quelques années, ce qui est mon cas. Je comprends les réactions de déni ou de révolte, la tentation de quitter cette barque qui semble pourrie, la honte d’être membre de notre Église. « À toi la Gloire, Seigneur, à nous la honte » disait le prophète Daniel, cité par le pape François lors de l’audience de mercredi dernier, à propos du rapport de la CIASE.

Ecrasés face au mystère du mal révélé dans toute son horreur, nous avons besoin de parler, mais aussi de prier en silence : Je vous encourage à vous réunir pour parler, pour exprimer vos émotions et vos réactions. Je vous invite aussi à prendre le temps de prier, de laisser se calmer les réactions premières, pour écouter ce que le Seigneur veut nous dire à travers ce rapport douloureux. Priez aussi pour vos prêtres dont une très grande majorité a servi et sert fidèlement le Christ et l’Église ; à eux je redis ma confiance.

Il me semble que ce choc peut être salutaire pour l’Église et nous engager sur le chemin de conversion qu’attend de nous le Seigneur. Il nous faut regarder la réalité en face sans désespérer et prendre les moyens d’être une maison sûre où tous peuvent trouver leur place sans rien craindre. Les évêques de France, réunis à Lourdes au mois de novembre prochain, reprendront le rapport et poursuivront le travail entrepris depuis quelques années pour éradiquer ce mal de l’Église. La lutte contre le cléricalisme et le développement d’un fonctionnement plus synodal dans l’Église, voulus par le pape François, vont dans ce sens.

Les mesures prises dans le diocèse, tant sur l’écoute des victimes que sur la prévention des abus, sont une bonne chose. Il faudra poursuivre notre effort, dans l’humilité et l’espérance, pour que le visage du Christ transparaisse de manière plus claire sur le visage de l’Église.

Je compte sur vous pour qu’ensemble, nous travaillions à être de vraies communautés de disciples-missionnaires. Merci pour votre engagement.

† Guy de Kerimel
évêque de Grenoble-Vienne

30ème dimanche du Temps Ordinaire

Dimanche 24 octobre 2021

"Confiance"

En ce temps-là, tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, le fils de Timée, Bartimée, un aveugle qui mendiait, était assis au bord du chemin. Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! » Beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « Fils de David, prends pitié de moi ! »
Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le. » On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle. » L’aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus. Prenant la parole, Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » L’aveugle lui dit : « Rabbouni , que je retrouve la vue ! » Et Jésus lui dit : « Va, ta foi t’a sauvé. » Aussitôt l’homme retrouva la vue, et il suivait Jésus sur le chemin.

Mc 10,46b-52

Les lectures du jour

Sur la paroisse :

 

Sur France 2 télévision le dimanche : 

  • 11h00  Messe  Le Jour du Seigneur

Sur KTO tous les jours (Liens Internet, Les Média chrétiens, KTO TV) :

  • à 10h00, Messe à la grotte de Lourdes.
  • à 18h15, Messe à Saint-Germain-l’Auxerrois.

Télécharger le fichier

Père Basile

Père Basile

HOMELIE DU XXXe DIMANCHE T.O / B

Frères et sœurs, l’évangile que nous venons d’entendre en ce trentième dimanche nous ouvre plus d’un chemin, parmi lesquels celui de la confiance.

Le texte nous dit qu’« un mendiant aveugle, Bartimée, le fils de Timée, était assis au bord de la route ». Nous pouvons dire qu’il était posé là comme une poubelle, jeté sur le bord. Les gens allaient et revenaient sans se préoccuper de lui. Mais il a suffi qu’un homme appelé Jésus, c’est-à-dire ‘‘Dieu sauve’’, ‘‘Dieu délivre’’, pour que cet aveugle trouve quelqu’un qui s’intéresse à lui. Avec Jésus, les choses ont totalement changé. Car voir le visage de Jésus, c’est voir le Père plein d’amour ; c’est voir Dieu qui sauve son peuple, Dieu qui affirme, dans la première lecture, qu’il est un Dieu puissant et un Dieu de bonté, quand il dit : « L’aveugle et le boiteux, je les fais revenir ».

Bartimée se rend compte que celui qui passe n’est pas n’importe qui. Cet aveugle est un modèle de rencontre pour chacun de nous, il a l’audace de la prière, la vraie, celle qui interpelle le Seigneur qui passe. Il sait reconnaître le Messie, le Fils de David, sa foi le fait crier. A l’approche de Jésus, « on appelle donc l’aveugle, et on lui dit : ‘‘Confiance, lève-toi ; il t’appelle’’ ». C’est le verbe ressusciter qu’il faut lire derrière l’expression lève-toi. C’est un message d’espérance et de vie confié à l’Eglise que nous sommes pour qu’elle l’adresse à tous ceux qui ont besoin d’être guéris de tel ou tel mal, d’avoir une solution à tel ou tel problème.

Il est dit que comme réponse à l’appel de Jésus, l’aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers lui. Trois verbes d’action pour montrer la confiance en acte. Le manteau qu’il jette, c’est toute sa richesse, toute sa possession ; il le jette comme on jette tout son passé, tout son fardeau, tout le poids des jugements qu’on vous a mis sur le dos. Libéré de tout ce poids, il peut alors bondir pour courir vite vers Jésus. Quelle belle dynamique ! Avant d’être guéri de sa cécité, il semble qu’il est d’abord guéri de ses pieds. Lui qui était à une place fixe sans jamais bouger, empêché par son handicap, le voilà bondissant. C’est un miracle de la confiance. Ce que Jésus donne à cet homme en réponse à sa foi, ce n’est pas seulement une guérison physique ; c’est aussi une guérison spirituelle, car le miraculé se met à suivre Jésus sur le chemin. Pour Bartimée, voir et croire deviennent un même chemin. Cet aveugle est un modèle de disciple, le modèle de ceux qui veulent vivre un nouveau commencement avec le Seigneur en cherchant la véritable lumière.

Nous aussi, dans notre faiblesse humaine, nous sommes atteints de cécité à un degré plus ou moins fort : quand nous nous enfermons dans notre petit monde bien clos, incapables d’ouvrir nos volets et de jeter un regard vers les autres, de nous ouvrir à l’appel de ceux qui ont besoin de nous. Nous sommes aveugles quand nous nous barricadons derrière nos propres vérités, incapables d’écoute, d’accueil et de remise en cause. Si comme le fils de Timée nous croyons que le Christ peut nous guérir de tous ces aveuglements, quel est ce manque de confiance qui nous empêche de crier vers lui, de nous en remettre à Celui qui nous rappelle qu’il est « un père pour Israël », un père pour nous ? Qu’est-ce qui entrave nos pieds au point que nous n’avons pas la force de bondir et de courir vers Jésus ?

Frères et sœurs, avec confiance, laissons, nous aussi la lumière du Christ nous guérir de nos aveuglements. « Implorons Dieu avec force. Pour nous-mêmes, pour les plus éprouvés ».

Père Basile

Quelques photos de la Messe de Rentrée avec la remise du Livre pour la première année du KT

Pèlerinage Diocésain à Notre Dame de la Salette 25 et 26 septembre 2021

En cette année jubilaire du 175ème anniversaire de l’Apparition de Notre Dame à Mélanie et à Maximin, 36 pèlerins de nos paroisses, sont partis pour vivre le pèlerinage diocésain.

Au village de la Salette Fallavaux nous avons laissé 6 d’entre nous qui avaient choisi de faire la montée jusqu’au Sanctuaire à pied. Ils ont rejoints les pèlerins marcheurs, après la célébration de la messe à l’église St Julien au total 50 marcheurs ont fait l’ascension par le sentier du Chemin de Croix.

Pour les pèlerins arrivés en cars la messe célébrée par Mgr Gaschignard commença notre pèlerinage.

Le thème du pèlerinage était : « Eglise, famille de Dieu ».

 Le samedi le Vicaire Général Loïc Lagadec  a proposé une conférence sur « Chemins d’espérance pour les familles » et le dimanche  Mgr Guy de Kerimel  a donné une conférence sur  «  Eglise, famille de Dieu ».  Vous pouvez retrouver sur le site du diocèse les deux conférences.

Un forum des mouvements familiaux, les stands des services diocésains, l’exposition de tableaux et le documentaire sur le peintre Arcabas, le récit de l’Apparition dans le Vallon, le chapelet médité, le Chemin de Croix ont favorisé les échanges, les rencontres et la prière.

La veillée du samedi animée par un dialogue autour du récit de l’Apparition, par la chorale et l’orchestre de Voiron et par les Sœurs de la Salette chantant et dansant un joyeux anniversaire à la Vierge Marie précéda la procession aux flambeaux.

Les jeunes du réseau Isèreanybody ont assuré la nuit d’adoration à la chapelle de la Réconciliation.

Le dimanche nous étions environ 800 pèlerins diocésains pour vivre la messe de clôture du pèlerinage.

Quelques mots entendus dans le car en quittant la Salette : belle rencontre- échange-bouleversant-émotion-joie-foi en présence de Dieu-retrouvaille-beauté de la nature et de l’orage-tranquillité-silence-présence des familles-danse et chant des Religieuses………

Rentrée de l’Aumônerie

"Ce samedi 18 septembre 2021 a eu lieu en la maison paroissiale d’Anjou la rentrée de l’Aumônerie. Plusieurs jeunes sont venus avec leur parent pour s’inscrire et découvrir l’année qui les attend. Ils ont fait la connaissance de Gilles en charge du groupe des sixième ; Christine pour le groupe collège ; Jérôme, responsable de l’Aumônerie et animateur pour le groupe des lycéens et le père Davy qui est à la fois accompagnateur spirituel et animateur pour les sixièmes.

Après avoir formé les groupes, une présentation de l’année avec les projets envisagés a été faite. Après un an et demi d’une aumônerie au ralentie, cette année marque son renouveau. Les messes des familles mensuelles, la présence des jeunes accrue auprès des paroissiens, un pèlerinage à Notre-Dame de La Salette et un ciné-débat en fin d’année font partie des rendez-vous fixés aux jeunes pour cette année."

Visite du Vicaire Général

Le mardi 7 septembre, sur l’invitation du Vicaire Général, Loïc Lagadec, les deux Equipes Paroissiales se sont réunies Salle Notre Dame des Cités à Roussillon.

Après nous avoir expliqué le but de sa visite :

Dans un temps d’écoute : chacun à notre tour, nous avons pu dire pourquoi nous avons fait le choix d’être membre de l’Equipe Paroissiale.

Dans un temps de dialogue : nous avons évoqué nos rencontres de travail en équipes avec nos réussites et nos faiblesses.

Dans un temps de conseil : le Père Loïc Lagadec nous a donné des pistes pour progresser et pour choisir les actions à mettre en œuvre.

Dans un temps d’information : a été évoqué le Pèlerinage Diocésain à la Salette où les orientations du Diocèse seront formulées et la Journée Synodale du 17 octobre à Grenoble.

Famille Amoris Laetitia Année 2021 – 2022

Pourquoi une année consacrée à la famille ?

Le 19 mars 2021, l'Église célèbre les 5 ans de la publication de l'exhortation apostolique Amoris Laetitia sur la beauté et la joie de l'amour familial. Le même jour, le pape François inaugure l'Année « Famille Amoris Laetitia » qui se terminera le 26 juin 2022 à l'occasion de la Xe Rencontre Mondiale des Familles à Rome avec le Saint-Père.

Plus de renseignements, sur le site de notre Diocèse en cliquant ICI.

Restez connectés, cette page sera alimentée tout au long de l'année ! 

Le Secours Catholique de Roussillon a grand besoin de ….

A l’approche de l’hiver, le Secours Catholique de Roussillon a grand besoin de couvertures et de couettes, mais aussi de draps et de serviettes, afin de pouvoir répondre aux besoins des plus démunis.

Vos dons peuvent être déposés au local (1 rue Jean Moulin à Roussillon derrière la chapelle des Cités) les mardis, mercredis et vendredis entre 13h30 et 16h30 (15h les mardis).

Merci de votre générosité.

Restez informés : Inscrivez-vous

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

Informations de la Paroisse

Informations octobre 2021

2 octobre 2021

Pour accéder à la feuille des informations paroissiales de octobre 2021 ...

  Télécharger le fichier

Messages, homélies et méditations

Consultation des messages, homélies et méditations publiés :

Au cours de l'année liturgique 2020

Au cours de l'année liturgique 2021

 

Intentions de Messes

Pour les confier à la prière de l’Eglise

Demander une messe, c’est dire merci et rendre grâce à Dieu pour un évènement particulier dans votre vie ou celle des autres : un anniversaire, une réconciliation, une guérison, une conversion, une naissance …

Demander une messe, c’est aussi confier à Dieu, les intentions qui vous sont chères : un décès, un proche qui est souffrant, des défunts, un moment difficile, les vocations, les prêtres …

Comment offrir une messe ?

Chaque messe a une valeur universelle et est célébrée pour l’Eglise et pour le monde entier. Vous pouvez demander au prêtre et à toute la communauté chrétienne de porter votre intention lors d’une messe.

A cette occasion, vous êtes invités à faire une offrande.

Combien donner et à quoi sert l’argent versé ?

         C’est une manière simple et concrète de vous associer à la célébration de l’Eucharistie et d’aider les prêtres de votre diocèse. Il s’agit d’un acte de partage de la part des fidèles.

A titre indicatif, l’offrande conseillée est de 18 € pour une messe.

Les offrandes de messe assurent un complément de traitement des prêtres (de leur salaire).

Règlement de préférence par chèque à l’ordre de Paroisse St Pierre en Pays Roussillonnais à remettre au moment de la demande ou au plus tard à l’issue de la messe.

Vous voudrez bien transmettre vos intentions une dizaine de jours à l’avance ou au     plus tard le jeudi matin avant la date demandée

  • Soit par téléphone à la Maison Paroissiale du Péage de Roussillon 04 74 86 29 57 (répondeur)
  • Soit par courrier à la Maison Paroissiale 4, rue Bayard 38 550 Le Péage de Roussillon
  • Soit par courriel maison.paroissiale@pspepr.fr

 

Notre paroisse

capture-decran-2019-11-06-a-11-41-25

Facebook du Diocèse

Les sacrements

Tout au long de votre vie, recevez les sacrements de Dieu

Certificat de baptême

Vous avez été baptisé dans cette paroisse, alors vous pouvez nous demander votre certificat de baptême en remplissant le formulaire.

Cliquez ici

Organiser un événement !

Vous organisez une conférence, une rencontre, un concert...et vous souhaitez occuper un lieu de la paroisse (salle, église, chapelle...), alors merci de remplir ce formulaire de contact.

Cliquez ici